top of page
  • Photo du rédacteurlehiphopenvinyle

La toile de maître d'un créateur 🎨

📀 Tyler, The Creator - IGOR (2019)

Tyler, The Creator est un artiste que l'on ne présente plus. Le membre de Odd Future aux côtés de Frank Ocean ou Earl Sweatshirt a brillé en solo dès le début des années 2010. Il a pris en expérience à chaque projet, jusqu'à un tournant majeur: Flower Boy.


Flower Boy est son album de référence. Cherry Bomb n'ayant pas eu les retours qu'il attendait, Tyler avait décidé d'opérer un virage artistique plus sincère et introspectif, réussissant le tour de force de s'ouvrir à un public plus large tout en conservant son univers unique.



Une fois son objectif séduction atteint, l'artiste prolonge son introspection tout en donnant vie à sa vision décalée et son atmosphère pour le moins inédite. Il ouvre une brèche sentimentale et donne vie à ses idées les plus folles sur IGOR.


Tyler avait prévenu, cet opus rime avec singularité :

« C’est IGOR. Ne vous jetez pas dedans avec l’espoir d’écouter un album de rap. Ne vous jetez pas dedans avec l’espoir d’écouter un quelconque album. Juste, allez-y, jetez-vous dedans »


Tyler signe lui-même la production qui est aux antipodes de ce qui marchait sur la scène hip-hop américaine en 2019. Il multiplie les influences et les samples pour produire son thème musical électro-pop propice à sa remise en question sentimentale.


IGOR se construit donc sur des sonorités hybrides. L'album est porté par des synthés fous et des pianos plus doux qui viennent se méler à des basses saturées. La production mélangée à des voix pitchées plonge directement l'auditeur dans son expérience auditive.


Car la voix est ici traitée comme un instrument, pouvant être déformée et retravaillée. Tantôt grésillante et écorchée, tantôt chantante et implorante, Tyler utilise sa voix et celle de ses invités pour prendre à contrepied ses productions et surprend constamment.


Derrière ses titres en majuscules se cachent, comme toujours avec Tyler, un casting impressionnant composé notamment de Playboi Carti, Blood Orange, Pharrell et même Kanye West. La majorité ne sont pas crédités comme pour garder la concentration de l'auditeur.


L'album rassemble donc une pluralité de styles qui fonctionnent à merveille tous ensemble. Tyler pousse ses idées sans compromis et avec un certain perfectionnisme. Un assemblage évoluant au fil de l'album autour de son thème central : l'amour.


Plus précisément le deuil d'une relation amoureuse, Tyler s'est épris d'un homme qui lui, aime une femme. On retrouve alors toutes les étapes du deuil du "Don't leave it's my fault" sur "EARFQUAKE" jusqu'à "GONE, GONE /THANK YOU".


Le 12 titres s'écoutent sans efforts, chaque chanson amenant son point d'orgue et faisant avancer émotionnellement le projet. On retient forcément l'introduction à cet univers "IGOR'S THEME" ou "NEW MAGIC WAND" et son énergie aussi forte que communicative.

IGOR prend une nouvelle direction avec une vision artistique exigeante tout en restant accessible à un large public. Tyler livre ses émotions sur des instrumentales se coupant parfois brutalement comme si l'artiste donnait tout ce qu'il pouvait jusqu'à épuisement.


Un album unique dans la carrière de Tyler, sa toile de maître, qui va rapidement convaincre le public et les critiques. La consécration pour l'artiste qui réalise notamment son 1er N°1 au Billboard et reçoit aussi son 1er Grammy en tant que "Meilleur Album Rap".



IGOR se présente sur votre platine avec un simple LP trouvable très facilement. Le physique s'offre un gatefold et une affiche pour reprendre au mieux la D.A. de l'album. Une version alternative avec un vinyle vert et une cover décalée se revend aujourd'hui plus de 200€.


Impressionnant de par sa créativité, IGOR est un succès en tous points. Un exemple de plus qu'un album à la direction artistique poussée et cohérente marque les esprits. Tyler n'a finalement jamais aussi bien porté son nom de Créateur.


Rédacteurs : Victor, Catheline



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page