top of page
  • Photo du rédacteurlehiphopenvinyle

Le retour aux origines de Tyler 👑

📀 Tyler, The Creator - Call Me If You Get Lost (2021)

Et si le grammy du meilleur album rap était en fait un retour en arrière ?


L'œuvre de Tyler est connue de tous et particulièrement depuis sa prise en maturité avec "Flower Boy" en 2017. Des albums remplis de doutes centrés sur les questions de l'amour et de la sexualité portés par une production soignée, caractéristique de l'artiste.


Le début de carrière de Tyler était pourtant moins délicat. On pense forcément à sa 1ère mixtape "Bastard" sortie en 2009, simulant un rendez-vous chez le psy, où l'artiste utilise son flow unique pour livrer des propros egotrip provocants voir homophobes.


Au début des années 2000, les mixtapes étaient plus courantes et souvent accompagnées d'un hôte pour faire les transitions et créer une attente autour des titres. Tyler a toujours voulu réaliser ce genre de mixtapes comme il l'écrivait déjà dans un tweet en 2011.


Avec Call Me If You Get Lost c'est chose faite avec en guest DJ Drama, un hôte de légende à l'âge d'or des mixtapes. Ses interventions ont pu déranger certains aux 1ères écoutes, pourtant elles viennent sublimer l'ambiance que Tyler crée avec cet album.


Car dès l'intro, on comprend qu "IGOR" est loin derrière nous. Au revoir les romances amoureuses et bonjour le lifestyle de "Tyler Baudelaire". Les thèmes de l'album sont plus accessibles, l'artiste venant décrire la vie de luxe qu'il a mérité après des années de travail.


Le casting s'accorde parfaitement à ce thème avec notamment un des meilleurs couplets de Lil Wayne depuis des années, un Lil Uzi Vert plus brillant qu'à son habitude et de belles surprises comme 42dugg ou le génial Domo Genesis qui mérite votre attention.


Un format mixtape et des phrases incisives comme "Aw, you look malnourished" ou l'intro de "Manifesto", on se croirait de retour aux débuts de Tyler. Mais 10 ans ont passés et derrière cette façade on sent une maturité et une maitrise totale de son art. Son niveau de production atteint un niveau démentiel supporté par des samples exquis allant de la Soul des 70s à Westside Gunn.


Ses paroles se révèlent aussi plus justes, alors que l'album progresse jusqu'à mon titre préféré : "Sweet / I Thought You Wanted To Dance" en feat avec Brent Faiyaz. Les 10 minutes voient revenir le thème de l'échec amoureux, que la richesse n'a pas su effacer.


Si "Flower Boy" était le tournant de sa carrière, "Call Le If You Get Lost" est l'album parfait. Un concentré du niveau de maitrise de Tyler dans tous les domaines. Sa facilité à être au rendez-vous tous les 2 ans avec un nouvel univers soigné est impressionnante.


Là encore, l'artiste est en maitrise totale, nous présentant à l'aide de nombreux clips son Tyler Baudelaire, fraichement débarqué d'un film de Wes Anderson. La pochette avec son permis reprends elle l'iconique cover de Ol'Dirty Bastard.


Le vinyle, lui, s'est fait attendre après avoir été décalé de 4 mois ! La cover alternative sublime s'accompagne d'un gatefold et de deux vinyles bien pressés pour "seulement" 22€. Un prix normal, qui fait beaucoup de bien dans un marché qui s'emballe.


Une sortie majeure qui ne joue pas le jeu de la surenchère, c'est important à souligner quand on sait qu'un vinyle coûte moins de 10€ à produire. Un choix qui paye avec environ 50 000 vinyles vendus la semaine de sa sortie, un record pour un album rap !


Un succès mérité jusqu'au Grammy du meilleur album rap !


Le 2nd pour un Tyler, the Creator qui semble mettre la barre plus haute à chaque album. "Appelle-moi, si tu te perds", on compte bien t'appeler en boucle dans nos oreilles.


Rédacteur : Victor


Comments


bottom of page