top of page
  • Photo du rédacteurlehiphopenvinyle

Perdu dans les étoiles 🚀

📀 Nekfeu - Les Etoiles Vagabondes (2019)

L'univers, l'espace, l'infiniment grand, des thèmes passionnants et mystérieux dont certaines réponses manquent encore aujourd'hui. Un terreau fertile pour le cerveau créatif des artistes qui se perdent dans les étoiles et les utilisent pour créer leur univers.


Si Kid Cudi métaphorise la quête de la paix intérieure en un voyage sur la lune sur les classiques MOTM, Nekfeu, lui, utilise les étoiles pour projeter ses peurs et ses chagrins.


Il fait de l'expansion de l'univers un long étalage de ses doutes et questionnements.


Présent dans le paysage musical français depuis plus de 10 ans, Ken Samaras touche un public très large et enchaîne les succès mainstreams avec Feu en 2015 et Cyborg en 2016. Pour son 3ème album, l'artiste décide de prendre un peu plus son temps avant de revenir.


Nekfeu cherche sa place et parcours le globe en quête de réponses. Il se retrouve, souvent accompagné de son crew, sur l’île de Mytilène en Grèce, à Tokyo, à Bruxelles ou à la Nouvelle-Orléans, puisant de nouvelles inspirations et combattant la page blanche.


Un voyage qu'il raconte dans le documentaire proposé au cinéma en séance unique puis sur Netflix. Servant à la fois de promo et de making-off, les images permettent au public de comprendre sa démarche et mieux se projeter dans l'univers de ce long double album.

Dans la continuité directe de la sortie de Cyborg, l'album et le film se centrent sur l'impasse artistique de Nekfeu. L'artiste a d'ailleurs bouclé le film 15 jours seulement avant la diffusion et enregistrait encore "Natsukashii" le jour du rendu des masters.


L'artiste utilise les 34 titres de l'album pour aborder en profondeur les thèmes qui le questionne. Il s'étale donc sur des sujets variés comme la célébrité, le doute, les luttes sociales qui lui tiennent à cœur où ses sentiments après sa dernière rupture.



La production est efficace et brille par instant comme sur "Ciel Noir" et le fameux "Diabi, tu me dis quand c'est bon" introduisant magnifiquement des choeurs Gospel. Le beatmaker déclare avoir enregistré à la Nouvelle-Orléans de quoi produire un album entier.


Pour une durée finale de 2h04, le double album est une palette complète du mélancolisme du rappeur portée par le champs lexical de l'espace. Si l'on peut trouver l'album long ou se concentrant trop sur son spleen, celui-ci jouit finalement d'une grande diversité.


Des potentiels singles kickés avec Alpha Wann ou Damso aux collaborations intimistes avec Némir ou Vanessa Paradis, d'influences jazz à l'ajout de violons ou de guitare aux prods, l'album réserve de belles surprises dans les transitions et mêmes dans les ad-libs.


La sortie très attendue de l'album s'est aussi jouée sur le terrain du physique : avec 2 versions CD venant se compléter lors de la sortie de "L'expansion" au bout de 2 semaines. Mais c'est du côté du vinyle, que l'on souhaite s'attarder avec un coffret magnifique.

Malgré un prix élevé, l'album se retrouve sur 4 vinyles bien pressés accompagnés de pochettes colorées désignées par un Raegular que l'on ne présente plus. Une version aux 4 vinyles colorés pour 1000 exemplaires était même sortie en exclusivité à la fnac.



⚠️ Le vinyle est de retour en stock assez régulièrement et ne mérite pas d'être acheté une fortune sur des plateformes comme vinted, remplie d'arnaques et de personnes mal informées. L'album est d'ailleurs actuellement en préco à son prix.


Une chose est sûre : Nekfeu fait beaucoup parler, avec ses vinyles comme avec sa musique. Cette thérapie musicale de 2h pouvait être un choix risqué pour un rappeur aussi grand public, mais qui a vite conquis devenant même son disque de diamant le plus rapide.


Si, de par sa durée et son mélancolisme, on ne revient pas aux Étoiles Vagabondes tous les jours, l'écoute de l'album dans les meilleures conditions est toujours un plaisir non-dissimulé.


Rédacteurs : Victor, Catheline






Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page