top of page
  • Photo du rédacteurlehiphopenvinyle

Une odyssée spatiale 🚀


📀 070 Shake - Modus Vivendi (2020)


La protégée de KanYe sortait l'année dernière un 1er album studio aux productions lunaires pour aborder les peurs qui habitent une artiste qui accède d'un coup au succès.

"Modus vivendi" du latin "manière de vivre" montre l'envie de l'artiste orginaire du New Jersey de livrer une vision honnête et personnelle de sa vie. De faire un bilan des embuches qu'elles à rencontré aussi bien sur le début de sa carrière qu'une fois plus célèbre.


Shake s'est sentie isolée notamment lorsque sa famille n'a pas accepté son homosexualité. Trouvant refuge dans la drogue, dont on connait les travers et dans la musique. Mais sa carrière débute mal se retrouvant bloquée avec des problèmes de droits avec sa manageuse.


Puis en 2018, au milieu de cette situation instable, elle se fait repérer par KanYe, signe chez G.O.O.D Music et apparait sur les albums de Ye, Nas et Pusha T. Une explosion rapide qui peut être vécue difficilement par les artistes comme ce fut le cas pour Kid Cudi 10 ans plutôt.


Elle a connu les vipères du milieu avec son ancienne manageuse et ce succès rapide la terrifie. Plus que tout, elle a peur que ces anciennes relations se dégradent et ne souhaite pas s'ouvrir à de nouvelles personnes évoluant dans l'industrie.


Pour produire Modus Vivendi, elle s'enferme loin de tout le monde et décide de mettre des mots sur ces sentiments avec comme thèmes centraux l'amour, la peur de la trahison et la connexion avec de nouvelles personnes. Et le résultat est époustouflant.


Un album, au sens propre du terme, où chaque chanson suit une histoire logique formant un bloc de 14 titres cohérents et aux sonorités complémentaires. On suit la progression du personnage au fil des titres avec attention, se mélant à l'évolution de ses émotions.


La trahison n'a jamais été aussi joyeuse que sur le tube "Guilty Conscience", on ressent son anxiété à s'ouvrir à d'autres personnes sur "Microdosing" et se renfermer dans ses pensées sur "Daydreamin" subtil mélange d'une prod à la Yeezus et d'un refrain du Man on The Moon.


Si les messages de l'album sont ceux d'un être humain, Shake vient les chanter sur des productions spatiales. La patte du célèbre Mike Dean se retrouve, notamment dans des synthés venus d'une autre galaxie mais la majorité du crédit doit être donné à Dave Hamelin.



Dave apporte ce côté rock notamment à la guitare qui se mélange parfaitement au timbre de voix mi-rappé mi-chanté de Shake. La production si décalée peut surprendre à la 1ère écoute mais devient rapidement addictive et on se surprend à venir réécouter l'album en boucle.


Alors quand on vous propose un vinyle aussi magnifique pour profiter de cet univers spatial dans les meilleurs conditions sonores, cela ne se refuse pas ! Les disques sont sublimes et les détails du Cyborg sur la cover faites par Sam Spratt sont splendides.


On vous laisse succomber à la "Manière de vivre" d'070 Shake qui nous propose un 1er album inclassable représentatif des talents d'une nouvelle génération d'artistes qui innovent. À la vue des excellents singles qui s'enchainent, la suite s'annonce tout aussi brillante !


Rédacteur : Victor

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page