top of page
  • Photo du rédacteurlehiphopenvinyle

L'album sous-côté de Kid Cudi 😈

📀 Kid Cudi - Passion, Pain & Demon Slayin' (2016)


Considéré par certains comme le Man On The Moon III à sa sortie, l'album avait tous les ingrédients pour exploser, mais l'histoire en a décidé autrement...


Tout le monde connait l'histoire des Man On The Moon, des albums à la frontière des genres où Kid Cudi métaphorise sa santé mentale en une odyssée vers la lune, mise en scène avec des actes et des personnages, qui continuent d'influencer toute une génération d'artistes.


Scott Mescudi, avait stoppé la saga MOTM à la suite du 2nd épisode, jonglant avec une santé mentale mise à rude épreuve. Il sortira des projets expérimentaux réussis, se renouvelant de manière surprenante tout en conservant son esthétique à chaque nouveau projet.


Nous voilà en décembre 2016, Passion, Pain & Demon Slayin' a été repoussé alors que Cudi vient juste de sortir de traitement pour ses pulsions suicidaires comme il l'annonce sur Facebook. L'album va donc manquer cruellement de promotion alors qu'il avait tout pour exploser.


Les fans de l'artiste seront malgré tout au rendez-vous et recevront le projet comme le MOTM 3 tant attendu. Un projet en plusieurs actes où Scott exprime sa lutte contre ses démons porté par une direction artistique unique.


Aujourd'hui encore, aucun album ne ressemble à PPDS ! Sa production très électronique se mélange parfaitement à des "hummings" des grands jours. Ce travail des prods est souvent porté par Cudi lui-même, mais qui était très bien accompagné.


On retrouve Pharrell derrière la production de 3 titres magistraux de l'album dont l'énergique single "Surfin". L'album est enregistré en parallèle du "Life of Pablo" de KanYe auquel Cudi participe, ce qui lui permet aussi de travailler avec Mike Dean dans le studio voisin.


L'instrument principal de l'album, lui, reste la voix de Cudi ! Il varie toujours les couplets et flows chantés de sa patte unique alors que ses "hummings" caractéristiques sont plus élaborés et variés que jamais. Ces backs nous transportent dans une autre dimension.


Le casting 5 étoiles ne s'arrête pas à Pharrell et Dean, les featurings sont tout aussi impressionnants: la légende André 3000 demontre une énième fois son talent grâçe à un chorus très catchy sur "By Design" et un flow léché sur "The Guide".


La fratrie Willow et Jaden Smith donne une vraie profondeur sur leur apparition respective alors que l'alchimie entre l'élève Travis Scott et le maitre Kid Cudi sur "Baptized In Fire" est folle. On chante "Big Bro" à tue-tête tant la relation des Scotts est belle à voir.


Cudi ne fait rien à moitié sur cet album d'1h26 évoluant en 4 actes. Il part à la chasse aux démons, avec des titres forts comme "ILLusions" abordant sans détour le rôle de la drogue dans sa lutte mentale. Il sort de l'ombre au fil des tracks pour arriver à la lumière.



La production électronique laisse revenir par instants les violons et claviers énergiques de MOTM pour créer des titres puissants, appelants à rester fort. La volonté de Scott de faire une musique universelle et motivante pour son public reste inchangée malgré ses épreuves.


L'album aura le droit à 3 000 copies vinyles pour le Black Friday de 2017 et se revend aujourd'hui une fortune. Un disque rare qui renforce un sentiment d'album oublié et sous-estimé. Pourtant, les productions électro et "hummings" de Cudi sont sublimes sur la platine.


La pochette de l'album résume parfaitement la carrière du Man On The Moon, une cover noire éclairée uniquement par les étoiles sur le corps de Cudi. Métaphore visuelle parfaite que sa "guerre des étoiles" est un conflit intérieur dans laquelle il semble enfin avoir l'avantage.


Des batailles resteront à venir avec son "Reborn" sur Kids See Ghosts avant de compléter pour de bon la trilogie en 2020 avec MOTM 3. Passion, Pain & Demon Slayin' est donc le point clé d'une nouvelle carrière plus joyeuse et mérite bien plus de lumière !


Rédacteurs : Victor, Dylan (KidCudiFrance)

Comments


bottom of page