top of page
  • Photo du rédacteurlehiphopenvinyle

Soigner ses blessures les plus profondes 🩹

📀 Little Simz – Sometimes I Might Be Introvert (2021)


La rappeuse anglaise signe un 4ème album introspectif aux flows incisifs. Zoom sur l’un des meilleurs albums de 2021.

Little Simz, son nom n’est pas le plus bankable de la scène hip-hop. Malgré son talent indéniable, sa nomination au Mercury Prize et ses différents prix remportés, elle manque cruellement de reconnaissance.



Sa musique suscite pourtant pleinement l’admiration aux US, adoubée par Lauryn Hill et Kendrick Lamar. Simz lui rend d’ailleurs hommage sur "Two World Aparts", elle qui semble comme lui investie d’une mission personnelle pour renouer avec sa paix intérieure.




Les paroles sont en concordance avec notre époque: sombres et graves. Little Simz fait part des sacrifices nécessaires au succès et des émotions qu’elle traverse et a traversé. C’est finalement ce que cela signifie l’introversion : l’hypersensibilité et l'enfermement sur soi.


Les thèmes traités sont dévoilés au fur et à mesure de l’écoute. Simz rend hommage à la féminité, dépeint ses anxiétés et décrit son rapport à sa famille avec des références à son père absent, au destin tragique de son cousin poignardé et ses différends avec sa sœur.


L’enfance de Simbiatu, qui a donné le surnom SIMBI comme l'acronyme de "Sometimes I Might Be Introvert", apparaît comme fil conducteur de l’album. Emma Corrin, l’actrice de Lady D dans la série "The Crown", sert de narratrice conseillant l'artiste dans ses épreuves.


Toutes ces questions semblent alors diviser SIMBI de SIMZ. L’artiste semble alors séparée de l'humain, 2 personnalités distinctes comme une schizophrénie assumée. La cover du projet est d’ailleurs évocatrice de cette idée à l’image du vinyle rouge et jaune en édition limitée.


Un vinyle qui a bénéficié d'une bonne promotion avec plusieurs versions dont des doubles vinyles transparents disponibles à 22€. La version rouge et jaune, elle, est sublime et le pressage rend parfaitement hommage aux magnifiques instrumentales du projet.


Les arrangements ornés d’une orchestration immense, avec des violons, des tambours et des chœurs puissants donnent un relief théâtral aux lyrics. L'intro "Introvert" immerge parfaitement l’auditeur dans l’univers de Little Simz, entre instrus magistrales et flows autoritaires.


Little Simz surfe sur les prods et en fait son terrain de jeu. Il est bluffant de voir comment l'album ne s'essouffle pas avec 19 titres qui tiennent en haleine. Orchestral ou afrobeat, R&B ou Funk, UK bass ou Rap Old School, l’opus est riche d’inspirations parfaitement mixées.


L’introversion de Little Simz se transforme en une source de pouvoir artistique instaurant un environnement musical grandiose pour parler de son égo artistique et de ses douleurs profondes. Audacieux et vulnérable, le projet est à (re)découvrir d'urgence.


Rédacteurs : Victor, Catheline




Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page