top of page
  • Photo du rédacteurlehiphopenvinyle

Dinner Party : Quand Jazz et Rap ne font plus qu’un.

Dinner Party saura séduire tous les amoureux de Jazz et de Hip-Hop, alors octroyez-vous un pur moment de détente et laissez-vous porter par ce festin exquis.

vinyle

Le pont entre Jazz et Hip-Hop ne date pas d’hier. Les deux genres font la paire depuis les années 80, s’immisçant dans les samples de groupes A Tribe Called Quest, De La Soul ou Digable Planets, s’appuyant notamment sur l’utilisation du piano et du saxophone. Nos 2 styles musicaux tirent d’ailleurs des origines proches, où l'improvisation et le freestyle primaient. Les artistes Hip-Hop n’ont donc pas hésité à expérimenter et à élargir les horizons du genre en invitant à leurs projets des artistes jazz.


C’est par exemple le cas de Snoop Dogg ou de Lauryn Hill qui ont fait appel à un certain Kamasi Washington, aujourd'hui considéré comme "le saxophoniste des stars du rap américain", pour les accompagner en tournée. Il a directement contribué à raviver le jazz auprès des audiences plus jeunes, notamment grâce à son odyssée musicale "The Epic" ou son collectif West Coast Get Down aux côtés de Thundercat et Terrace Martin. Terrace Martin, un autre nom important dans la fusion des deux genres. Il brille en solo mais également de par ses collaborations notamment avec Kendrick Lamar. Construisant les productions jazz-rap du désormais classique To Pimp A Butterfly, aux côtés de ses amis jazzmen Kamasi Washington ou Robert Glasper. Autre figure emblématique du jazz moderne, le pianiste et compositeur Robert Glasper a participé à briser cette barrière entre les deux genres. Il collabore avec des artistes de tous horizons, particulièrement des rappeurs sur ses projets “Black Radio” qui lui vaudront même un Grammy Award. Vous l’avez compris : Kamasi Washington, Terrace Martin et Robert Glasper sont trois artistes au destin lié et à l’impact inestimable.


Le jazz-rap ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui sans ces géants dont le talent et l'influence ne sont plus à prouver. Plus on est de fou, plus on rit. A l’image de super-héros, nos artistes vont décider d’unir leur force et de former un “supergroupe”. Tels les Avengers ou la Justice League du jazz-rap, pour nous offrir un moment de communion musicale épique. Tout commence en 2019, pendant la tournée de R+R=NOW, un autre supergroupe dont Robert Glasper et Terrace Martin sont membres. Nos deux artistes ont envie de bousculer leur processus créatif, devenu trop routinier. La solution, créer un nouveau supergroupe : Dinner Party.

vinyle

Ils proposent l'idée à leur vieil ami Kamasi Washington et appellent un 4ème membre : Patrick Douthit aka le producteur 9th Wonder, beatmaker Hip-Hop de talent ayant travaillé avec Jay-Z comme Miller dont on parlait déjà récemment dans l’article sur les 9 albums de l’été 2023. 9th Wonder envoie des prods et la suite se fait naturellement. Les trois jazzmen se réunissent dans le studio de Terrace Martin, écoutent les instrus et se mettent à jouer de leurs instruments de façon instinctive, sans même avoir besoin de réfléchir ou de s'accorder. En juillet 2020, le supergroupe sort un EP 6 titres à leur nom : Dinner Party. Ce projet éponyme, à l'ambiance jazzy décontractée et saupoudré de rythmes hip-hop classiques, transpire de l’alchimie entre les musiciens.


Chacun laisse parler sa créativité en osmose et brille sans faire d'ombre aux autres.


Dinner Party n'a pas pour but de montrer la grandiosité du talent de chacun, mais plutôt de retourner aux choses simples et essentielles, de se détendre et de se connecter aux gens autour, tel un dîner entre amis. Sur cette mise en bouche laissant place belle à l’instrumentale, ils sont tout de même accompagnés par le talentueux vocaliste Phoelix. Il sublime le projet avec une voix soyeuse, des paroles douces et parfois engagées, mais surtout des refrains mélodieux et relaxants.


Quelques mois plus tard, le groupe estime qu'il manque quelque chose au festin et que Dinner Party pourrait être encore mieux. Après tout, un repas réussi doit toujours finir par une note sucrée, n'est-ce pas ? Cerise sur le gâteau, 3 mois plus tard sort "Dinner Party : The Dessert”. Accompagnés cette fois d’une liste d'invités 5 étoiles allant de Snoop Dogg à Rapsody en passant par Buddy et Cordae, le groupe vient compléter les 6 morceaux et leur donner une dimension plus consistante.

cover

La cover Basquiat-esque du projet, représentant les 4 membres du groupe, a été dessinée par la sœur de Kamasi, Amani Washington. Accompagné d’un magnifique vinyle jaune et orange, ce bel objet fera mouche à vos dates comme à vos “Dinner Party” et rajoutera une touche chaleureuse à votre intérieur.


Cette version élevée du projet renforce ce côté convivial que le groupe voulait transmettre. La production succulente du projet se voit sublimée par ses nouveaux refrains catchy et des couplets groovy. On retient particulièrement Freeze Tag auquel Cordae vient rajouter un couplet succulent. Cette nouvelle version est accompagnée par Snoop Dogg dans le rôle d’hôte. Comme à son habitude, Tonton Snoop sait mettre à l’aise ses invités et assure les transitions, annonçant les “Slow Grooves to make you Move”. Une nouvelle version de l’EP sans faute de goût qui va même être nominée aux Grammys.


En avril dernier, notre supergroupe préféré a fait son retour avec un nouveau projet "Enigmatic Society”. Toujours très court avec ses 24 minutes, mais tout aussi compact et détaillé que le précédent.


Le menu reste plus ou moins le même : créer de la musique instinctivement entre amis.


Le groupe arrive une fois de plus à créer une atmosphère relaxante en utilisant des sonorités jazzy, des touches Hip-Hop et RnB, des vocodeurs et des synthés tout droit sortis des 70’s. Ils parviennent toujours à mettre en valeur leurs invités en faisant en sorte que leurs voix se fondent parfaitement aux instrumentales. Dans ce 2ème service, nos cuistots font tout de même légèrement évoluer leur recette en explorant davantage le côté RnB. On compte bien évidemment sur le retour de Phoelix mais aussi sur de nouvelles collaborations avec les artistes Arin Ray, Tank et Ant Clemons. On retrouve tout de même deux morceaux purement jazz instrumental. Servant a priori d'interlude, ces titres rajoutent de la profondeur et de la légèreté au tout afin de créer une expérience auditeur exquise. Ils sont aussi le témoin du talent de chacun des compositeurs.

enigmatic society

Vous prendrez bien du rab de vinyle : “Dinner Party : Enigmatic Society” est accompagné d'un magnifique disque “evergreen splatter” qui vient accompagner la nouvelle cover splendide dessinée par Amani Washington.


La qualité audio est digne des plus grands crus, comme à leur habitude.


Que retenir de ce service en 3 plats digne des plus grands chefs ? Que l’équilibre de plusieurs ingrédients de qualités est la clé des plus grandes recettes. Si avoir un beatmaker de talent et 3 instrumentistes renommés aurait pu créer une guerre d’égo et une cacophonie auditive, il n’en est rien. Tels nos Avengers en introduction, les Dinner Party ont compris que le tout est plus fort que la somme. Le groupe a la sagesse de créer de la musique pour ce qu'elle est, sans prétention et en faire un moment hors du temps où il n'y a ni règle à suivre ni exigence à respecter. Les quatre partagent une même vision de la musique et s’unissent pour créer de beaux projets qui ne suivent pas les codes. Ils ne se reposent pas sur leur renommée, cherchant à épater l'auditeur, mais essayent plutôt de lui offrir un moment de réconfort, une bulle où il peut s'évader, le temps d'un dîner.

vinyle plan large

Dinner Party saura séduire tous les amoureux de Jazz et de Hip-Hop, alors octroyez-vous un pur moment de détente et laissez-vous porter par ce festin exquis.


Rédacteurs : Nel (@nel.kwk) & Victor


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page